Vous êtes la lumière du monde

par le Père du Foyer de Charité de Bujumbura Amand KANA

L’esprit de Jésus, Lumière des nations, a inspiré au comité d’organisation de mettre notre congres sous le thème : « Vous êtes la lumière du monde » Mt. 5,14 Ce beau thème nous réjouit et nous réveille parce qu’il nous révèle
en même temps notre identité et notre missionCette parole de Jésus s’adresse à tout chrétien. Elle s’adresse spéciale-ment au chrétien renouvelé dont l’engagement est de vivre et de témoigner de la puissance de la grâce baptismale et pentecostale. Entrons donc des à présent dans ce thème en considérant :
1. Le contexte de cette parole

2. L’identité et la mission du chrétien renouvelé

1. Le contexte de cette parole

Jean Baptiste vient d’être arrête et mis en prison par le roi Hérode Antipas. Comme motif de cet emprisonnement :

Il dénonçait l’injustice commise par Hérode en prenant pour femme l’épouse de son frère Philippe. Or Jean Baptiste, non seulement était un saint homme et un prophète, mais il était comme le porteur et le symbole de l’espérance d’Israël.

Aussi, son arrestation et son emprisonnement a causé une profonde souffrance morale dans le peuple; une grande colère chez les amis et les disciples du Baptiste; un sentiment de désespoir chez ceux qui le considéraient comme le porte flambeau de l’espérance d’Israël; un sentiment de révolte chez les Zétés et les révolutionnaires… Bref, cet emprisonnement faisait planer sur les gens de la Galilée les ténèbres de la tristesse due à cette injustice commise contre un homme juste par celui qui devait être le garant de la justice : le roi.

La situation était tendue. C’est alors que Jésus, désigné quelques temps avant par le Baptiste comme le Messie du Dieu, surgit comme le soleil. Il choisit ses premiers disciples; puis redonne l’espérance aux désespérés en « parcourant toute la Galilée, enseignant dans leur synagogue, proclamant la Bonne Nouvelle du Règne, et guérissant toute maladie et toute infirmité dans le peuple » Mt. 4,23

Il gravit ensuite la montagne pour prononcer le discours inaugural de sa mission. La foule se presse; les disciples s’approchent de lui; et il proclame les béatitudes.

Les pauvres, les affliges, les affamés, les assoiffés de justice, les persécutés pour la justice dont il parle, ils les a sous les yeux :

- ceux qu’affligeait l’injustice d’Hérode,

- ceux qui pleuraient à cause de l’emprisonnement du Baptiste,

- ceux qui était affames/assoiffés de voir advenir la justice; qui désiraient que justice soit faite en faveur du Baptiste,

- Les disciples et les amis du Baptiste qui craignaient d’être poursuivis, persécutés et arrêtés comme leur maitre…

Jésus s’adressait à eux. Il les proclame heureux. Ils sont heureux parce qu’ils sont insatisfaits, parce que l’injustice les afflige et les fait pleurer, parce qu’ils inspirent à la justice, parce qu’ils subissent l’hostilité à cause de leur combat pour la justice.

Dans ce contexte de tension, de colère et de tristesse, Jésus se tourne vers ses disciples et leur dit cette parole :

« Vous êtes le sel de la terre…

Vous êtes la lumière du monde. »

Qu’est ce que Jésus veut nous dire aujourd’hui à travers cette parole ? C’est nécessaire de nous interroger sérieusement car le contexte où Jésus a prononcé cette parole se renouvelle dans nos pays et à notre époques; car des Jean Baptistes sont persécutés, emprisonnes et même décapités

- pour avoir dit la vérité qui démasque les injustices commises par les Hérodes d’aujourd’hui.

- Pour avoir dénoncé les vols et les viols de femmes et des mineurs perpétrés par des Hérodes

- Pour avoir mis en lumière les pillages, les malversations et les détournements des fonds, des biens, des minerais et autres matières premières…

Cette situation crée dans nos pays la tension, la colère et la tristesse.

Et Jésus se tourne vers nous pour nous dire : « Vous êtes la lumière du monde ». C’est en effet dans une telle situation que la lumière est le plus nécessaire.

2. L’identité et la mission du chrétien renouvelé.

C’est dans cette parole : « Vous êtes la lumière du monde » que Jésus révèle aux disciples leur identité et leur mission. Il nous les révèle aujourd’hui.

2.1 Identité

C’est d’être la lumière. Le disciple de Jésus, en l’occurrence le chrétien renouvelé est lumière. C’est une grande grâce que d’être lumière. Quand Jésus décerne à ses disciples ce nom, il sait très bien qu’ils sont des humains faibles et fragiles. C’est lui, Jésus qui est « la vraie lumière venu en ce monde illuminer tout homme. » Jn. 1,9.

Mais il est venu, il est là pour que « la lumière de la gloire rayonne sur le visage de son église », (LG n°1) c’est à dire sur le visage de chacun de ses disciples, membres de son corps qu’est l’Église.

En suivant Jésus, en s’attachant à lui, les disciples deviennent lumière : « Moi je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie » Jn. 8,12

Aux JMJ de 2002, Benoit XVI affirme que : « La lumière dont Jésus nous parle dans l’Évangile est la lumière de la foi, don gratuit de Dieu qui vient illuminer le cœur et éclairer l’intelligence. » Il se base sur le passage de 2CO4,6 où St Paul affirme : « Le Dieu qui dit : La lumière brillera au milieu des ténèbres, a lui même brillé dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de sa gloire qui rayonne sur le visage du christ. »

Grâce à leur foi en Jésus, fruit de l’adhésion à sa parole, les disciples entrent dans la lumière du Christ. Mieux encore, la lumière du Christ les pénètre et les remplit au point de les faire devenir eux-mêmes lumière comme le Christ.

Nous le savons en effet, la rencontre personnelle avec Jésus, l’adhésion totale à son évangile, éclaire notre vie d’une lumière nouvelle et nous fait acquérir une capacité de voir et de comprendre les situations et les événements selon les vues et le dessein de Dieu.

Une telle personne est habitée par la lumière du Christ et devient elle-même lumière.

Quand Jésus dit « vous êtes la lumière », il sait que les disciples ne sont pas lumière par eux-mêmes. Ils le sont grâce à lui. C’est lui qui fait d’eux des lumières dans la mesure où ils s’attachent à lui et adhère à son évangile. C’est ce que dit St Paul en s’adressant aux chrétiens d’Ephese : « Autrefois vous étiez ténèbres; maintenant vous êtes lumières dans le seigneur. » Ep. 5,8

Ce nom de lumière donné aux disciples est un des plus beaux et des plus glorieux car :

- La lumière, c’est le premier don du créateur à l’univers qu’il tire du néant.

- La lumière rend belle les choses; c’est grâce à elle que les couleurs et les formes des choses nous apparaissent dans leur beauté.

- La lumière réjouit les créatures et les éveille à la vie. Dan les ténèbres, tout se retire, se cache et se replie. Dans la lumière, tout s’éveille et s’épanouit.

- Vivre dans la lumière de Dieu sera notre béatitude éternelle.

Devenons lumière dans le Seigneur, le chrétien renouvelé est quelqu’un qui favorise l’éclosion et l’épanouissement de la vie, la distinction et la beauté des choses.

Chers frères et sœurs, à l’époque où la perte du sens des identités s’aggrave, accueillons et croyons cette parole qui nous révèle ce que nous sommes dans le seigneur. Nous sommes lumière

- Grâce à l’Esprit du Christ qui habite en nos cœurs et nous rend fort contre les séductions du monde.

- Grâce à la parole de Jésus qui éclaire notre esprit et nous donne les connaissances de la vérité.

- Grâce à notre foi en la résurrection et en la vie éternelle

- Parce que nous sommes enfants de Dieu même si ce que nous seront ne paraît pas encore clairement

- Par nos convictions que nous n’avons pas ici bas de cité permanente mais que nous sommes en route vers la cite future et la béatitude éternelle.

Ainsi le monde ne peut plus nous emprisonner ou nous enchainer.

Nous sommes lumière par là nous sommes libres. Jésus nous a libère du pouvoir de Satan, le roi des ténèbres.

En croyant en notre identité, nous pouvons accomplir notre mission d’illuminer le monde. Car pour bien accomplir sa mission, il faut être convaincu de sa vocation, de son identité.

Nous sommes Chrétiens renouvelés pour briller et illuminer le monde. Là où brille la Lumière, les ténèbres, quelle que soit leur épaisseur, reculent.

C’est ainsi que les douze, malgré leur petit nombre, des qu’ils ont été convaincu de leur vocation grâce a l’esprit saint, ont fait reculé les ténèbres qui recouvrait le monde entier, et leur rayonnement est parvenu jusque chez nous.

Hier, Mgs Evariste, successeur des apôtres, allumait symboliquement la lumière du congrès qui fut ensuite transmise à chacun.

Ce symbolisme doit nous porter et nous rappeler notre vocation.

Nous sommes Chrétiens renouvelés pour briller, illuminer le monde et faire reculer les ténèbres.

2.2 La mission du Chrétien renouvelé

« Quand on allume une lampe, ce n’est pas pour la mettre sous le boisseau, mais sur le lampadaire afin qu’elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison » Mt. 5,15

Comment le chrétien renouvelé doit-il accomplir sa mission de lumière du monde?

Il faut d’abord connaître ce qui manque à ce monde là. Notre monde à nous, le monde où Jésus nous envoie, c’est la RDC, le Rwanda et le Burundi. Qu’est ce qui plonge nos pays dans les ténèbres; mieux encore quel est le problème fondamental qui est à la base des divisions, des violences et des guerres qui endeuillent notre pays?

Le problème fondamental de nos pays, c’est le manque de justice au sens moral du terme. Et là où manque la justice, là s’installent progressivement les ténèbres du mensonge, de l’oppression et de la violence.

Voyez-vous même :

- Certains membres de nos pays se sont enrichis et veulent s’enrichir par des voies et des moyens injustes…

- Pour couvrir leur forfait, ils recourent au mensonge

- Quand ils pressentent qu’ils risquent d’être découvert, ils terrorisent, menacent, persécutent ou emprisonnent ceux qu’ils redoutent.

- Quand ce moyen ne suffit pas, ils passent à la violence physique ou déclenchent la guerre.

Ces agissements provoqueront chez les victimes des sentiments de colère et de révolte qui engendrent des groupements et des bandes qui veulent utiliser les mêmes moyens pour renverser leurs ennemis.

S’ils arrivent au pouvoir, ils deviennent pareil, si pas pires que leurs prédécesseurs. Car comme le dit Jean Goss : « Ce qu’on acquiert par le mensonge et la violence, on ne peut le conserver qu’en faisant encore plus de mensonge et encore plus de violence. »

Tel est véritablement le problème fondamental de nos pays : le manque de justice.

Q/ Comment illuminer ce monde?

R/ En lui apportant la lumière de la justice.

Q/ Comment lui apporter cette lumière de la justice?

R/ En devenant soit même juste pour faire reculer les ténèbres. Je ne parle pas de la lumière, j’apporte la lumière. Pour faire reculer l’injustice, je ne parle pas de la justice. Je deviens juste

Chers frères et sœurs, il est grand temps de cesser d’être de simple parleurs.

Jésus ne nous a pas dit : Vous êtes des parleurs de la lumière. Il a dit : « Vous êtes la lumière » pour que les ténèbres de l’injustice qui recouvre nos pays reculent, nous devons apporter la lumière de la justice en devenant justes.

Il est significatif de constater que juste après avoir dit aux disciples qu’ils sont la lumière du monde, Jésus se met tout de suite à parler de la justice comme condition sine qua non pour entrer dans le royaume des cieux. Nous pourrions aussi dire, comme condition pour faire advenir le Royaume des cieux dans nos pays. « Car je vous le dis : si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, non, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux. » Mt. 5,20

N’oublions pas cette parole de St Pierre : « Ce que nous attendons, c’est un ciel nouveau et une terre nouvelle où résidera la justice. »

Mais la justice que Jésus demande aux disciples n’est pas la seule justice morale.

C’est plus que cela. C’est une justice nouvelle qui consiste à imiter Dieu lui-même comme ses vrais enfants. Pour cela, Jésus indique aux disciples 8 attitudes qui feront d’eux des hommes vraiment justes :

1. Être bon, d’une bonté qui non seulement se refuse de tuer, mais éradique toute méchanceté en bannissant la colère et en recherchant toujours la réconciliation.

Cf. Mt 5,21-24

2. Respecter la femme et être fidele envers son épouse légitime. Cf. Mt 5,27-28.31-32

3. Dire toujours la vérité et rien que la vérité. Mt. 5.33-37

4. Vaincre le mal par le bien en faisant toujours triompher la bonté. Mt. 5,38-42

5. Faire du bien à l’ennemi, vouloir son bien jusqu’ à le porter dans la prière. Mt. 5,43-48

6. Secourir le pauvre sans recherche d’en être applaudis/glorifié. Mt. 6,2-4

7. Ne pas faire de sa prière un moyen de se faire admiré. Mt. 6,5-8

8. Ne pas faire des jeûnes ou des sacrifices pour être glorifié par les hommes. Mt. 6,16-18

Telles sont les attitudes d’une justice nouvelle que Jésus recommande à ses disciples pour illuminer le monde sans justice.

Notre mission d’être lumière du monde dans nos pays, chers frères et sœurs, sera donc d’être justes.

- Justes dans notre vie familiale

- Justes dans notre vie professionnelle

- Justes dans la gestion des biens qui nous sont confiés par l’État, l’Église, l’Association

- Justes dans notre relation avec Dieu

- Justes dans notre relation avec le prochain.

Là où vit/travaille un homme/une femme juste, les choses changent nécessairement, car la lumière de la Justice qu’il/elle apporte fait reculer les ténèbres de l’injustice. (Témoignage Isaac)

Jésus conclut par une bénédiction : « Que votre lumière brille devant les hommes pour qu’en voyant ce que vous faites de bien, ils rendent gloire à votre père qui est aux cieux. »

Quel la lumière de notre/votre justice chasse les ténèbres d’injustice qui couvrent nos pays pour la gloire de notre père qui est aux cieux.

Sur les Reseaux Sociaux

Nous Contactez

Foyer de Charité Notre Dame du Perpétuel Secours de Bujumbura
B.P 2547
Tél : 77 051 192
22 21 63 42
E-mail :fcbja@foyerdecharitebuja.bi

Education - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.