L’engagement radical du chrétien dans le combat contre le mal et l’injustice à l’instar du Christ

Ce sujet a été pensé par le comité organisateur, dans le but de stimuler tous les membres du RCC de notre sous-région à s’engager avec détermination, pour faire reculer le mal et l’injustice dans notre sous région.

En effet, nous sommes constamment témoins oculaires ou auditeurs des actes de violences, de méchancetés, de vols, de viols, de pillages, d’assassinats ou de massacres, etc…

La question que nous nous sommes posé était celle-ci : Est ce que les membres du RCC ne pourraient-ils pas contribuer à faire changer cette situation? Les membres du RCC doivent-ils rester des spectateurs désolés face à cette dégradation morale et spirituelle de nos pays? Le Christ n’attend pas d’eux quelque chose pour que des changements s’opèrent progressivement dans nos pays?Nous sommes arrivés à cette conclusion. Si chaque membre du RCC s’engage résolument à combattre le mal et l’injustice dans son milieu de vie et de travail, les situations peuvent progressivement changer. À vrai dire, ce n’est pas que nous supposions que le RCC ne fait rien. Loin de là, nous avons eu des témoignages de telles choses faits par les membres. D’ailleurs, nous étions sûrs que la plupart des actes que vous faites dans vos milieux de vie et de travail nous échappe.

Mais en considérant la gravité de la situation, et les proportions que prennent le mal, l’injustice et la corruption dans nos pays, nous avons compris que le Seigneur nous appelle à un engagement radical et déterminé dans le combat.

D’où le thème :

L’engagement radical du chrétien dans le combat contre le mal et l’injustice à l’instar du Christ

Nous remercions l’Esprit Saint qui nous a amenés à placer ce sujet après ceux d’hier et d’avant hier… Car après tout ce que l’o a entendu sur la Nouvelle Éthique Mondiale; le problème de reconnaître la vérité; les défis à relever dans notre sous-région, les enjeux des politiques, de population et des services de santé d’aujourd’hui, la question qui nait est : Que devons nous faire alors?

Et bien il faut s’engager dans le combat pour que ça change.

a. Sortir du Sommeil

b. Combat contre le mal

c. Combat contre l’injustice

1. Sortir du sommeil

« C’est le moment, l’heure est venue de sortir de votre sommeil » Rm 13,11

L’heure est grave. On ne peut plus vivre comme avant :

- Les pays sont pris en charge par les puissances idéologiques, militaires et financiers, qui imposent à leurs gouvernements des programmes à appliquer pour avoir leur soutien (aide au développement).

- Les dirigeants mus par l’amour de l’argent et la volonté de rester au pouvoir le plus longtemps possible, deviennent les serviteurs de ces puissances, contre le bien et l’intérêt des peuples qu’ils étaient censés servir.

- La déconstruction de l’ordre moral donne lieu à la perte des valeurs sur lesquelles nos sociétés étaient édifiées. Les conséquences : la vertu ne compte plus. C’est l’argent qui compte. Dieu, et sa loi fondement de la morale n’ont plus de place. L’Homme se veut seul maitre, décideur du bien et du mal.

- Les experts et les ingénieurs sociaux deviennent aujourd’hui les guides éclairés de la société qui n’a plus qu’à suivre leur « doctrine ». Les OMG pour lesquelles ils travaillent deviennent les vrais gouverneurs du monde.

- Les groupes et les sociétés ésotériques ont déjà engagé une offensive contre Dieu et son Église par plusieurs moyens d’attaque notamment :

§ Médiatiques : ressasser les scandales des prêtres

§ Blasphématoires : ex : espèce de tabernacle

§ Création des sectes

§ Infiltration des milieux ecclésiastiques, etc…

- Les serviteurs de Satan quant à eux, sèment l’ivraie parmi les jeunes, par des moyens cachés mais destructeurs. (cf Musiques, TV, Internet…)

Nous sommes véritablement dans les temps que décrit Saint Paul dans 2Th2, 9-10, « Quant à la venue de l’Impie, marquée par l’activité de Satan, elle se manifestera par toute sorte d’œuvres puissante, de miracles trompeurs, et par toutes les séductions de l’injustice pour ceux qui se perdent, faute d’avoir accueilli l’amour de la vérité qui les aurais sauvés. »

L’heure est grave, il faut sortir du sommeil ainsi que de cette manière de vivre comme si tout allait bien, comme s’il n’y avait pas de combat à mener, c’est l’heure du combat.

2. Combat contre le mal

Tout ce que nous venons de dire, tout ce qui a été dit hier et avant hier nous fait comprendre que le mystère du mal est à l’œuvre.

Comment le combattre?

Par 3 moyens :

prière et sacrifice
devenir libre
l’innocence
1. La prière et le sacrifice

Le mal est quel que soit la forme qu’il prend, vient de l’esprit du Mal Satan. Or Satan est un esprit, un esprit est « perverti et pervertisseur ». Pour nous avoir, il s’infiltre avant nous par les pensées (cf Simon) et par nos appétits/désirs.

Par la prière, nous sommes tournés vers l’Esprit de Dieu qui est la force de Dieu et nous fait résister et triompher de l’Esprit mauvais. C’est pourquoi Jésus dit : « veillez et priez pour ne pas tomber au pouvoir de la tentation car l’esprit est ardent mais la chair est faible. » Mt 26,41

Par le sacrifice, l’ascise, la mortification de nos sens, nous résistons aux séductions qu’il exerce sur nous en excitant nos désirs et nos appétits. C.f Tentation de Jésus

Pain = l’avoir

Royaume = pouvoir

Pinacle = orgueil/gloire/succès

2. Devenir libre Jn 8,31-42

Dans le contexte sociopolitique, celui-là où règnent l’instabilité et l’insécurité, l’inquiétude par rapport au lendemain, la peur et l’angoisse, des groupes et des lobbies des régimes se constituent qui veulent profiter de la situation pour s’enrichir et se faire une belle vie.

Ils y arrivent par les moyens :

du mensonge permettant de berner les simples gens
de la manipulation pour couvrir leurs forfaits
de la corruption pour acheter les consciences droites
de l’intimidation pour paralyser les personnes intègres et lucides
de la menace de mort pour décourager les vaillants
L’objectif de tout cela : Faire de tout le monde des esclaves à leur service

Pour faire face à tout cela, pour échapper à cet esclavage il faut devenir et demeurer libre.

Comment ? Jésus nous répond : « Si vous demeurez …libres ». Devenir libre, et le demeurer, tout le monde y aspire. Mais nul ne peut y arriver sans remplir les 3 conditions à savoir :

a. Connaître la vérité

Jésus affirme clairement que c’est la vérité qui rend libre. Or dans la bible, connaître la vérité ce n’est pas une simple connaissance de la réalité; c’est connaître le sens profond et ultime des choses pour pouvoir opérer des choix et prendre des décisions justes pour orienter sa vie selon le plan/projet de Dieu sur soi et l’humanité.

Une personne disposant connaissance ne peut être manipulé ou berné par les menteurs. Bien plus, elle a la lumière suffisante pour opérer des choix et prendre des décisions justes.

Cela lui donne un état d’esprit calme et serein, parce qu’il sait comment orienter sa vie. Pour nous chrétien, la vérité = personne : Jésus, c’est lui qui nous révèle le sen profond et ultime de tout, c’est lui que nous choisissons dans tous nos choix.

Refuser l’aliénation
L’aliénation est une perte de ce qui me constitue et fonde mon identité et ma dignité, parce que lié à ma nature, à mon être comme personne humaine.

Devenir libre, c’est choisir, prendre, une décision de refuser tout ce qui me ferait perdre ou renier mon identité, ma dignité, quelqu’en soient les conséquences. Ce qui me constitue comme personne humaine et comme chrétien, c’est la plus grande valeur que je dois défendre et préserver. En fin de compte, le refus de l’aliénation est une décision de fidélité à la vérité; en fait c’est le refus de devenir esclave.

c. l’assurance d’être protégé

Si la connaissance de la vérité met une personne dans un état d’esprit calme et serein. Le refus de s’aliéner la met dans une situation de risque. Car ceux qui veulent en faire leur esclave perçoivent cela comme un obstacle à leurs intérêts. Ils peuvent donc réagir méchamment. Aussi, pour devenir et demeurer libre malgré les intimidations et les menaces, il faut être sure d’être protégé.

Quelle est donc la protection sure que l’on peut avoir sur ce monde?

John Kennedy; Ariel Sharon; Anual el Sadaje; Thomas Sankara; Kabila (laurent) Sadam; Kadafi (pour ne citer que ceux qui sont loin) avaient tous des gardes nombreux et bien armés pour les protéger. Mais on les a assassinés.

Quelle est donc la protection la plus sure?

« C’est seulement celle de Dieu.

- Si le seigneur ne battit les maisons

Les bâtisseurs travaillent en vain

- Si le seigneur ne garde la ville

C’est en vain que veillent les gardes

- Mieux vaut s’appuyer sur le seigneur

Que de compter sur les hommes

- Mieux vaut s’appuyer sur le seigneur

Que de compter sur les puissants

- Aux uns les chars, aux autres les chevaux

À nous le nom de notre Dieu le seigneur

Eux plient et s’effondrent

Nous debout nous résistons

- mes brebis connaissent ma voix

Et moi je les connais, je leur donne la vie éternelle

Personne ne les arrachera de ma maison

Mon père… tout … mon père » Jn 10

Ainsi donc, seul celui qui compte sur Jésus a l’assurance d’être protégé et peut devenir libre. Témoignage Isaac

Dans le contexte sociopolitique de notre sous région où bien des groupes et des lobbies veulent réduire les peuples et les personnes en esclavages. Le chrétien libéré par le Christ doit refuser de s’aliéner. Si le Christ a tant souffert, s’il est mort sur la croix, c’est pour nous ouvrir le chemin de la liberté et nous y introduire.

Nous savons désormais que c’est possible d’être fidele à la vérité jusqu’à mourir. Et nous avons l’assurance que ce Jésus reste avec nous tous les jours pour soutenir notre combat d’être et de demeurer libre en demeurant fidele à la vérité qu’est Jésus.

Si c’est le Fils qui vous libère, vous serez vraiment libres.

Nous avons fêté 50 ans d’indépendances, sommes nous vraiment libres? Ou esclaves?

Un esclave, c’est celui qui répand le mensonge au lieu de la vérité pour pouvoir manger ou par peur.
Un esclave, c’est celui qui accepte de tuer au lieu de sauver pour pouvoir manger ou par peur.
Un esclave, c’est celui qui pactise avec le mal et l’injustice pour pouvoir manger ou par peur.
Un esclave, c’est celui qui se tait au lieu de parler pour pouvoir manger ou par peur.
Si le Christ a libéré, c’est pour que nous soyons vraiment libres.

3. L’innocence

L’innocence est l’absence de mal. Le Christ qui veut vaincre le mal fait tout pour vivre dans l’innocence.

On y arrive en refusant que le mal entre en moi et en refusant que le mal s’enracine avec ma complicité. Le mal entre en moi si je le commets.

Il faut nous engager à ne jamais commettre le mal quel qu’en soit le prix. => Liberté

Il faut nous engager à lutter contre le mal en le démasquant, en évangélisant, en conseillant… Pour nous sauver du mal, Dieu nous a envoyé un innocent : l’agneau.

4. Le combat contre l’injustice

Cela nécessite un grand discernement parce qu’il faut passer à des actions concrètes en groupe :

analyser et repérer les piliers de l’injustice
attaquer la conscience de ceux qui commettent l’injustice
enlever un à un les piliers de l’injustice
Ex : Martin Luther King, Gandhi,…

Jésus est le vainqueur!

Dieu tire le bien du mal. Tous ce que les lobbies, les sociétés secrètes et les puissances sont en train d’édifier pour chasser Dieu et détruire son Église, il les utilisera pour la croissance de son règne.

BIBLIOGRAPHIE

CONCILE OECUMENIQUE VATICAN II, Constitutions, décrets, déclarations, messages, Editions du Centurion, Paris 1965.

Catéchisme de l’Eglise Catholique, Mame-Plon, Paris 2001.

PAUL VI, Encyclique Humanae vitae, AA 60 (1968).

- JEAN PAUL II, Exhortation apostolique Familiaris consortio, AAS 74 (1982).

- ----------------, Lettre aux familles Gratissimam sane, AAS 86 (1994).

- ----------------, Evangelium vitae, AAS 87 (1995).

- CONGREGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI, Instruction Donum Vitae, 1987.

- ---------------------------------------------------------------------, Instruction Dignitas personae, 2008.

CONSEIL PONTIFICAL JUSTICE ET PAIX, Compendium de la doctrine sociale de l’Eglise, Libreria Editrice Vaticana, Vatican 2004.
Daniel ANGE, Ton corps fait pour la vie, Ed. du Jubilé, Paris 1998.
Jean Pascal PERRENX, L’Evangile de la vie à la lumière de la foi, Beauchesne, Paris 1999.
Mika MFITZSCHE, Enjeux éthiques de la régulation des naissances en Afrique, Actuel, Louvain-la-Neuve 1998
Marguerite PEETERS, La mondialisation de la révolution culturelle occidentale, Concepts-clefs, mécanismes opérationnels, Institute for Intercultural Dialogue Dynamics asbl, Paris 2011
René LEJEUNE, Victimes de l’avortement, le chemin de guérison, Parvis, Hauteville/Suisse 1995.
Le Nouveau petit Robert, Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française, le Robert, paris 2007.
J-F. MATTEL, Les avancées de la génétique, in Philosophie, éthique et droit de la médecine, PUF, Paris 1997.
SITES WEB

- http://www.enlignetoi.com/padeschenes/27697-crucifiez-le (link is external)

- http://eglisecatholiquedequebec.org/documents/pdf/20100502_etreetdevenir... (link is external)

- http://maranatha.mmic.net/Hommenouveau.html (link is external) Dimanche 16 mai 1999.

- www.dialoguedynamics.com/ (link is external)

- http://www.avortementivg.com/Lavortement_dans_le_monde_pays_par_pays-690... (link is external)

- http://www.la-croix.com/Religion/S (link is external) informer/Actualite/Accueillir-la-vie

Sur les Reseaux Sociaux

Nous Contactez

Foyer de Charité Notre Dame du Perpétuel Secours de Bujumbura
B.P 2547
Tél : 77 051 192
22 21 63 42
E-mail :fcbja@foyerdecharitebuja.bi

Education - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.